Traitements

Orthodontie fonctionnelle

Dès l’âge de 6-8 ans, en collaboration avec votre orthodontiste, des kinésithérapeutes, des orthophonistes, des ORL, vous pouvez aider votre enfant à se développer sans prendre de mauvaises habitudes. Ils pourront lui apprendre à bien respirer par le nez et non par la bouche ce qui améliorera son sommeil, sa posture et sa croissance. Il découvrira également comment bien déglutir ce qui empêchera une déformation des dents et des mâchoires. Il apprendra, aussi, à mastiquer des aliments durs pour développer correctement ses mâchoires permettant de diminuer la sévérité des malpositions dentaires etc. On réduira la probabilité de pose d’appareillage fixe quand toutes les dents seront là.

En revanche, lorsqu’une bouche est trop petite pour accepter toutes les dents, lorsqu’une langue trop grosse les pousse, que la succion du pouce ou de la tétine est excessive ou encore qu’il existe un décalage entre les deux mâchoires, nous recommandons une première évaluation orthodontique.

Dès l’âge de 7 ans, nous pouvons établir un bilan et proposer un traitement en fonction de l’âge et du type de malposition dentaire. Des interventions préliminaires peuvent rendre plus simples, plus rapides et moins coûteuses des interventions ultérieures.

Appareils dentaires amovibles et fixes sur 2 bagues

Pour certaines situations, l’orthodontiste sera en mesure de créer des appareils dentaires amovibles, qui peuvent être retirés, et portés un temps minimum déterminé par jour. Ce sont soit des « faux palais », qui auront pour but par exemple d’élargir la taille du palais, ou des appareils prenant appui sur les deux mâchoires pour permettre une stimulation de la croissance osseuse.

L’efficacité de ces types d’appareils dentaires amovibles réside dans le temps de pose. En tout les cas, le respect de la durée de pose et des règles d’hygiène déterminés par l’orthodontiste sont impératifs au bon déroulement du traitement.

Ils sont la plupart du temps collés sur les premières molaires et ils peuvent avoir différentes actions :
- Ils entraînent une expansion transversale (en largeur) ou antéropostérieure. Entre autres : Disjoncteur, Quad Helix…
- Ils maintiennent des espaces et sont utilisés soit en cas de perte prématurée d’une dent temporaire afin de permettre la bonne éruption de la future dent permanente, soit pour éviter le déplacement des dents sur l’arcade après une extraction, soit en cas d’absence d’une dent. Exemples : Arc lingual, Arc transpalatin, Arc de Nance.

Appareils dentaires multibagues

L’appareil multibague ou multiattache est constitué de boîtiers en métal ou en céramique, collés sur les dents et reliés par un fil métallique plus ou moins flexible. Ce dispositif permet de déplacer les dents afin de corriger leurs malpositions, et d’obtenir des contacts équilibrés entre les dents supérieures et inférieures pour une bonne mastication.

Les boîtiers métalliques, les plus classiques, sont les attaches traditionnellement utilisées en orthodontie avant l’invention des attaches céramiques. Elles sont particulièrement robustes, et permettent de traiter tous les cas y compris les plus complexes. Les versions en céramique sont également très solides et ne tâchent pas les dents. Ils sont utilisés en vue d’esthétique car moins visibles que les boitiers métalliques.

Plusieurs composants peuvent s’ajouter à l’appareil dentaire multi-attaches afin d’optimiser son fonctionnement, tels que les élastiques ou les vis d’ancrage.

Les élastiques sont à poser, en fonction de la complexité des cas, entre les deux arcades de la mâchoire. Ils vont servir à remettre les dents d’une arcade « en face » de celles de l’autre arcade. Ils doivent donc être portés jour et nuit afin que la traction qu’ils provoquent soit continue et efficace. Il est cependant possible de les enlever durant les repas, à condition de bien les remettre une fois terminé. Ces élastiques doivent être changés deux fois par jour, et remplacés dès qu’ils cassent, l’idéal étant de conserver toujours un paquet de rechange sur soi. Une fois les recharges épuisées, une visite chez l’orthodontiste permettra de refaire le plein et de ne pas perdre le travail orthodontique. En effet, une journée sans élastiques correspond à une semaine de travail d’élastique de perdue, donc à une semaine de traitement en plus !
Les vis d’ancrage : La vis d’ancrage est apparue comme une véritable révolution. Auparavant, le traitement orthodontique s’appuyait uniquement sur d’autres dents correctement installées pour corriger l’alignement dentaire, ce qui pouvait avoir comme effet indésirable de déplacer la dent d’ancrage dans une mauvaise direction pour corriger les autres. Désormais, grâce à la vis d’ancrage, le déplacement profite d’un point d’appui stable, placé en dehors de la denture qui se déplace. Indolores à l’installation, elles permettent ainsi d’assurer les déplacements dentaires prévus. Elles sont retirées à la fin du traitement et ne laissent ni traces ni séquelles.

videos-dr-ollivier-orthodontie-rennes

L'orthodontie en vidéos

Dr Annie OLLIVIER DRAPEAU
Cabinet d'orthodontie situé à Rennes pour les enfants
et adolescents.

Dr Annie OLLIVIER DRAPEAU
Cabinet d'orthodontie situé à Rennes pour les enfants et adolescents.

Dr Annie OLLIVIER DRAPEAU
Cabinet d'orthodontie situé à Rennes pour les enfants et adolescents.

Dr Annie OLLIVIER DRAPEAU
Cabinet d'orthodontie situé à Rennes pour les enfants et adolescents.

Dr Annie OLLIVIER DRAPEAU
Cabinet d'orthodontie situé à Rennes
pour les enfants et adolescents.

dr-ollivier-orthodontie-rennes-logo-footer

Mentions légales © 2022
Design par Happy Soup

Mentions légales © 2021 - Design par Happy Soup